insomnie, les plantes aidant le sommeil

20/03/2018

Comment peut-on combattre la fatigue à l'aide des plantes?

Pour combattre la fatigue on peut envisager deux stratégies:

  1. Eliminer la sensation de fatigue, c’est le cas en prenant du café ou d’autres produits stimulants tels que ginseng ou taurine. Ce n’est pas une solution viable à moyen ou long terme car on ne perd que la sensation de fatigue sans vraiment récupérer. Au final on est toujours fatigué mais on ne s’en rend pas compte;    
  2. Améliorer la récupération en favorisant le sommeil, et c’est de cela dont nous allons parler aujourd’hui.

D’après le centre de médecine du sommeil du CHU de Paris Sud le sommeil occupe le tiers de notre vie : à 60 ans, nous avons dormi 20 ans.

Le sommeil est un élément important de notre physiologie. Si pour certains, c’est une perte de temps (oui ça existe) ou pour d’autres un plaisir absolu, il est aujourd’hui admis qu’un sommeil de qualité est indispensable à un développement sain chez l’enfant et le maintien en bonne santé chez l’adulte, qu’elle soit physique ou mentale. Cependant il est souvent perturbé par des emplois du temps surchargés, altérés par des substances (alcool, drogues, médicaments…) ou par des habitudes de vies (soirées, binge watching de séries, jeux en ligne…)

Saviez vous que la privation de sommeil est une méthode de torture encore utilisée aujourd’hui, faite pour briser mentalement et physiquement ceux qui y sont soumis. Les conséquences de telles privations peuvent aller de troubles physiques puis mentaux… jusqu’au décès… En effet, on peut mourir de ne pas avoir assez dormi.

Bref tout cela pour dire que le sommeil, c’est important (voir très important).

Pour nous qui voulons juste nous remettre des fêtes de fin d’année et du passage des virus hivernaux, pas besoin de se tourner vers des sédatifs puissant vendus en pharmacie. Voici quelques plantes que vous pouvez utiliser pour vous aider.

La première plante que l'on peut citer vient d’Amérique latine et de la Caraïbe :

La passiflore (aussi appelée fleur de la passion)

passiflore

Son fruit comestible n’a pas de propriétés particulières mis à part qu’il donne de très bon jus. Il existe plus de 520 espèces appartenant à la famille Passiflora, toutes des lianes majoritairement réparties en Amérique du sud et dans la caraïbe avec quelques espèces en Amérique du nord, Asie et Australie.

On parlera de Passiflora Incarnata qui est depuis longtemps utilisée en Europe pour ses propriétés sédatives et pour traiter les états anxieux.

La composition chimique de la passiflore est encore assez mal connue. Elle contient en particulier, des matières résineuses, un alcaloïde et beaucoup de calcium. La plante tropicale, est utilisée pour ses propriétés en médecine depuis 1867. Seules les parties aériennes: feuilles et fleurs sont utilisées en poudres séchées ou en extraits alcooliques plus concentrés à cause de la meilleur solubilité des composés dans l’alcool. Cependant la façon la plus simple d’utiliser la passiflore est en infusion de feuilles.

Le mécanisme d’action de la passiflore est lui aussi mal connu mais on suppose qu’il s’agit d’une action synergique de plusieurs composés. Il faut imaginer que les molécules ont un effet parfois totalement opposé les unes aux autres mais que l’ensemble produit au final un effet sédatif et calmant bien pratique, il faut le dire. 

La camomille

La camomille est connue pour ses propriétés sur le sommeil depuis longtemps et fait partie de la culture populaire.

Elle est utilisée pour de nombreuses indications : stimulation de l’appétit, vermifuge, antispasmodique, analgésique, anti-émétique…

En générale c’est la fleur séchée qui est utilisée en infusion à raison de 2 g de fleurs dans un verre d’eau avant le couché.

chamomile-2111131_960_720

La valériane

Valériane

La valériane est elle aussi connue pour des propriétés hypnotiques.

Les Latins employaient déjà la valériane (Valeriana officinalis), mais les propriétés calmantes et antispasmodiques de la valériane officinale n’ont été révélées qu’en 1522 par le Napolitain Fabius Columa avec laquelle il traitait son épilepsie.

Sédative et quelque peu somnifère, elle est indiquée dans, l’insomnie, l’hystérie, les convulsions, « tous les cas d’hyperexcitabilité psychique et sensorielle » (Leclerc).

 

Le coquelicot et l'escholtzia deux plantes de la famille des pavots

Comme tous les pavots, le coquelicot a des effets narcotiques dus aux alcaloïdes qu’il contient.

En phytothérapie, on utilise ses pétales séchées, en décoctions. Ses effets apaisants se font sentir sur l’adulte, mais surtout sur les jeunes enfants. Elle possède également des propriétés calmantes de la toux et des irritations de la gorge.

coquelicot
pavot de californie
 

Comme les autres espèces de la famille des pavots, l’escholtzia ou pavot de Californie renferme des alcaloïdes qui lui confère ses propriétés.

Elle contient d’autres composés : caroténoïdes, flavonoïdes, phytostérols, linamarine.

Les amérindiens l’utilisaient déjà comme antalgique et pour aider l’endormissement. Comme cité plus haut elle contient des alcaloides responsables de ses propriétés.

On peut faire le lien avec la morphine qui est aussi un alcaloide extrait du pavot et qui possède aussi des effets antalgiques et sédatifs bien connus. Sachant que se sont les mêmes familles autant botanique que de molécules cela semble assez logique.

L’avantage du pavot de Californie face à son cousin est qu’il ne provoque pas d’accoutumance.

 

Ces plantes bien que pas toxiques et bien connues ne sont pas anodine, et sont comme tout médicament à utiliser avec précaution. On a souvent tendance à penser à tort que les plantes sont moins toxiques que des médicaments vendus en pharmacie. Il faut garder en tête que : si quelque chose est actif c’est à dire possède un effet sur l’organisme, il existe alors des effets indésirables et des contres indications. Il n’est d'ailleurs pas conseillé d’utiliser ces plantes avec des sédatifs ou des médicaments psychoactifs afin d'éviter de cumuler les effets.

Vous êtes maintenant armés pour lutter contre les nuits blanches et la fatigue.