12/04/2019

Un article bien particulier et différent dans son genre !

J'ai voulu rendre hommage à mon île natale pour célébrer le fait que depuis peu les commandes provenant des Antilles sont expédiées depuis la Martinique et ce pour faciliter la logistique en terme de coup et de rapidité.

Alors j'ai décidé de parler de la pharmacopée caribéenne et des plantes que j'ai vu ou que je vois encore dans le jardin créole de ma maman ! Des plantes que j'utilisais beaucoup quand j'étais enfant, qui sont très répandues dans les îles et que l'on nomme rimèd razié "plantes médicinales des antilles".

Des plantes médicinales qu'elle me donnait en décoction ou en infusion lorsque j'avais la grippe, quand j'étais enrhumé ou avais des problèmes gastriques.

 

1. La sitwonnèl (citronnelle), cymbopogon citratus p184

La citonnelle, en créole "la sitwonnèl", que ma maman utilisait souvent lorsque j'avais la grippe ou un rhume. Elle faisait bouillir dans environ 500 ml d'eau (environ 2 tasses) 2 à 3 feuilles en association avec d'autres plantes telles que le bourgeon de kokliko wouj et le citron vert.

On l'utilise aussi comme répulsif contre les moustiques.

Origine de la citronnelle

Originaire de l'inde, la citronnelle est une herbacée surtout cultivée dans les zones tropicales et subtropicales. Elle forme des touffes denses avec des feuilles longues et fines.

Dans la pharmacopée végétale caribéenne :

La citronnelle est employée traditionnellement dans les cas de diarrhée et de flatulences, maux d'estomac, fièvre, grippe, rhume et toux.

Mode d'utilisations de la feuille de citronnelle

La feuille de citronnelle est utilisée en décoction ou en infusion par voie orale. On préconise environ 15 à 25 grammes de feuille de citronnelle pour 1 litre d'eau. Pour la décoction faire bouillir au moins 10 minutes les feuilles dans une casserole couverte et pour l'infusion verser l'eau bouillante directement sur les feuilles, couvrir et laisser refroidir. Dans les deux cas, il est conseillé de filtrer la préparation à l'aide d'un linge. Se conserve maximum 24 heures au froid.

citronnelle, plantes médicinales guadeloupe, plantes médicinales martinique, jardin créole, plantes médicinales antillaises, plantes médicinales créole, rimèd razié

 

2. Le basilik (basilic), ocimum basilicum p318

Ma maman utilisait également le basilic contre le rhume mélangé souvent à la citronnelle et au bourgeon de kokliko wouj. Elle l'utilisait également en tant que plante aromatique dans ses viandes en sauce.

Origine du basilic

Originaire d'Asie, le basilic (ocimum basilicum), est une herbacée annuelle cultivée partout dans le monde.

Dans la pharmacopée végétale caribéenne :

Le basilic est employé dans les cas de maux d'estomac et de vomissements.

Mode d'utilisations du basilic

Les feuilles de basilic sont avant tout consommées comme condiment aromatique en cuisine. En tant qu'herbe médicinale, ce sont les feuilles du basilic qui sont utilisées en infusion par voie orale. Contre les maux d'estomac et les vomissements ont fait infuser 5 à 7 grammes de feuilles fraîches dans environ 500 ml d'eau bouillante. On couvre et on laisser infuser 5 à 10 minutes puis on filtre. Comme toute préparation médicinale, cette infusion se conserve maximum 24 heures au froid.

Toxicité du basilic

L'huile essentielle de basilic est déconseillée chez les enfants et chez la femme enceinte ou allaitante à cause de la présence de principes carcinogènes saphrols et estragol.

 

basilic, basilik, rimèd razié, plantes médicinales martinique, plantes médicinales guadeloupe, plandes médicinales antillaises, jardin créole, plantes médicinales créole, herbes médicinales

 

3. Piment, capsicum : Bonda man jak, piment zwèzo  ou piment végétarien (piment doux qui ne brûle pas) variétés (capsicum chinense, Capsicum annuum, Capsicum frutescens) p86

Ma maman souffrant de brûlures d'estomac ne consommait pas de piments bonda man jak ou zwèzo qui piquent trop fort. En revanche elle utilisait souvent dans ses préparations culinaires du piment végétarien, un piment doux qui contient tous les arômes d'un piment bonda man jak ou zwèzo mais qui ne pique pas. Néanmoins ces deux derniers sont très consommés aux Antilles et font partie de la culture culinaire antillaise. On frotte généralement le piment sur les aliments avant cuisson. Les arbustes poussaient sans vraiment qu'on les plante. Les graines étaient soient semées par nous ou soient par les oiseaux. Lorsqu'on voyait pousser près de la maison un pied de piment swèzo ou bonda man jak on était sûr que c'était l'oeuvre d'un oiseau !

Origine du piment capsicum

Le piment (capsicum) est originaire d’Amérique tropicale et du sud. Il est cultivé dans les zones tropicales et tempérées.

Dans la pharmacopée végétale caribéenne

Le piment est employé contre les furoncles et l'inflammation des ganglions. Le piment contient entre autres des caroténoïdes, de la vitamine C et des amides : capsaïcine et dérivés.

Mode d'utilisations du piment

En cataplasme : les feuilles de piment (2 à 4 g) sont chauffées et enduites de graisse en application locale sur la zone affectée. L'application doit être limitée à 3 minutes maximum.

piment, bonda man jak, piment bonda man jak, piment antillais, capsaïsine, piment oiseau, piment zwèzo

 

4. Le curcuma, curcuma longa p178

Le curcuma est un rhizome que j'ai découvert récemment chez maman et que l'on n'avait pas quand j'étais enfant. Les rhizomes de curcuma poussent en terre et il suffit juste de gratter un peu la terre pour les récupérer. Les rhizomes sont semblables à celles du gingembre. En revanche le rhizome est jaune orangé à l'intérieur et tâche un peu les doigts d'ailleurs.

Aux Antilles on appelle également le curcuma, safran ou safran péyi (safran pays). On l'utilise beaucoup pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires dans les plats cuisinés en assaisonnement, en poudre, en boisson. 

Origine du curcuma

Le curcuma est une herbacée à rhizome de la famille des zingibéracées, originaire d'Asie tropicale. 

Dans la pharmacopée végétale caribéenne

Le curcuma est employé contre les abcès, la jaunisse et les troubles hépatiques. Ce remède est évidemment conseillé en complément d'un traitement médical approprié. Le curcuma appartient à la pharmacopée ayurvédique indienne pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires et est très cultivé en Asie.

Mode d'utilisations du curcuma

Le rhizome de curcuma est surtout utilisé en condiment dans les cuisines traditionnelles asiatiques notamment. Dans la pharmacopée caribéenne, c'est le rhizome du curcuma (20 grammes) qui est utilisé en décoction dans 1 litre d'eau pendant 10 minutes ou en macération aqueuse dans un litre d'eau bouillie par voie orale. Pour la macération, il faut laisser reposer 12 heures et filtrer avant de boire dans les 12 heures. A ne pas employer en décoction ou macération chez les enfants de moins de 3 ans, les femmes enceintes ou allaitantes.

curcuma, curcuma longa, safran péyi, safran pays, médecine ayurvédique, plante médicinale antillaise, plante médicinale martinique, plante médicinale guadeloupe, jardin créole

 

5. Gingembre, zingiber officinale p468

Le gingembre, un autre rhizome que j'ai vu récemment chez ma maman et qui poussait directement dans les pots d'autres plantes. C'est pour dire à quel point il est facile d'en cultiver aux Antilles.

Le gingembre est réputé pour ses propriétés aphrodisiaques non démontrées d'ailleurs mais il est surtout riche en antioxydant.

Origine du gingembre:  

Le gingembre est une herbacée avec rhizome, originaire d'Asie tropicale et cultivée dans les régions tropicales et subtropicales.

Dans la pharmacopée végétale caribéenne : 

Le rhizome de gingembre est employé en décoction par voie orale contre l'asthme, la grippe, le rhume, la diarrhée, les maux d'estomac, la fièvre, les flatulences, l'indigestion, la toux, les vomissements. Attention, ce remède doit être pris en complément d'un traitement médical adapté.

Mode d'utilisations du gingembre

Le rhizome de gingembre est utilisé en condiment dans les cuisines du monde. On le retrouve en poudre ou encore confis à grignoter ou à ajouter dans des préparations culinaires.

En décoction, on utilise 5 grammes de rhizome frais dans 250 ml d'eau. On fait bouillir pendant au moins 10 minutes dans un récipient couvert.

gingembre, médecine ayurvédique, plante médicinale antillaise, plante médicinale martinique, plante médicinale guadeloupe, jardin créole

 

6. Le kokliko wouj (coquelicot rouge), hibiscus rosa-sinensis p230

Arbuste ayant de magnifiques fleurs rouges, j'ai toujours trouvé cette plante très jolie comme plante ornementale. Ma maman utilisait les bourgeons de kokliko wouj en décoction quand j'étais grippé, enrhumé, quand j'avais mal à la gorge, bref quand j'avais "attrapé froid", en association avec d'autres plantes déjà citées dans cet article (citronnelle, citron vert, basilic). 

Origine de l'hibiscus

L'hibiscus rosa-sinensis est originaire d'Asie et est actuellement cultivée dans les zones tropicales du monde entier.

Dans la pharmacopée végétale caribéenne : 

L'hibiscus est employée contre la conjonctivite, la fièvre, la grippe et la toux.

Mode d'utilisations 

Dans les cas de conjonctivites, c'est le jus de feuille d'hibiscus qui est utilisé en instillation (introduction en goutte à goutte dans une cavité). En revanche, aucun dosage précis n'a été défini. En cas de conjonctivite, il faut absolument respecter des mesures d'hygiène strictes car on risque une infection ou d'aggraver les symptômes. Bien sûr si les symptômes persistent il faut consulter un médecin.

Dans les cas de fièvre, grippe et toux, on utilise la fleur et la feuille en infusion ou décoction par voie orale. Pour la décoction ou l'infusion on utilise 1 à 2 fleurs dans 250 ml d'eau. Dans le cas de la décoction on fait bouillir 3 à 4 minutes au moins dans une casserole couverte et dans le cas de l'infusion verser de l'eau bouillante sur les fleurs, couvrir et laisser refroidir puis filtre avant de boire. Bien sûr si la toux persiste il faut consulter un médecin. 

Précautions d'utilisation de l'hibiscus

Ne pas employer par voie orale chez l'enfant de moins de 10 ans chez la femme enceinte et allaitante (risque d'avortement).

 

 

coquelicot rouge, hibiscus rouge, kokliko, plante médicinale antillaise, plante médicinale martinique, plante médicinale guadeloupe, jardin créole

 

7. Lalwé (aloe vera) Aloe barbadensis p45

Un jour quelqu'un a donné un petit plan d'aloe vera à Maman qu'elle a mis en pot. Chez nous l'aloe vera servait principalement de plante d'ornement. Elle récupérait ensuite les jeunes plants qui poussaient à la base de la plante mère puis les replantaient. Aujourd'hui, on compte plusieurs énormes aloe vera dans le jardin qu'elle a du mettre directement en terre pour certaines car devenant trop imposantes pour ses pots. C'est donc une plante très rentable ! 

Origine de l'aloe vera

L'aloe vera est originaire d'Europe et d'Asie et est actuellement cultivée dans les zones tropicales du monde entier. 

Dans la pharmacopée végétale caribéenne : 

L'aloe vera est connue depuis l'antiquité pour ses vertus médicinales. Elle est employée contre l'asthme, la calvitie, les cloques sur la peau, les coupures ou éraflures. C'est son gel qui est le plus souvent utilisé, il s'agit de la partie gélatineuse et transparente située dans la partie interne de la feuille.

Mode d'utilisations de l'aloe vera

Pour l'emploi contre l'asthme et la toux, soit on boit directement le gel dilué dans de l'eau (1 à 2 cuillères de gel dilués dans 250 ml d'eau, soit on fait infuser, soit on réalise une décoction (faire bouillir au moins 10 minutes). Pour obtenir le gel il faut laver puis peler les feuilles. Bien sûr l'asthme étant une maladie très grave, l'utilisation de l'aloe vera ou de n'importe quelle autre plante médicinale doit se faire en complément d'un traitement adapté à la gravité de la maladie.

Pour l'emploi contre les calvities, les coupures ou les éraflures il est conseillé de laver et peler les feuilles prendre 1 à 2 cuillères de gel et appliquer sur la zone affectée ou sur le cuir chevelu.

Précautions pour l'obtention du gel d'aloe vera

Ne pas employer par voie orale chez les enfant de moins de 5 ans ni avec des femmes enceintes ou allaitantes.

Eviter le contact avec le jus jaune qui peut entraîner des réactions d'hypersensibilité de la peau ou avoir un effet laxatif par voie orale. Ne pas utiliser le gel s'il a pris une couleur rougeâtre.

 

 

aloe vera, lalwé, aloe, plante médicinale antillaise, plante médicinale martinique, plante médicinale guadeloupe, jardin créole

8. Lanmant ou ti diten (menthe) mentha spp p286

C'est une plante que ma maman pouvait utiliser dans des décoctions contre la toux ou la grippe en association avec d'autres plantes. 

Origine de la menthe

La menthe est une herbacée aromatique de la famille des Lamiacée originaire d'Europe et cultivée maintenant dans le monde entier.

Dans la pharmacopée végétale caribéenne : 

La menthe est employée contre la diarrhée, les troubles digestifs, la grippe et le rhume. La feuille contient entre autres de l'huile essentielle : menthol, menthone, cinéol..., des flavonoïdes : hespéridine, rutinoside, lutéoline...

Mode d'utilisations de la menthe

La feuille de menthe est avant tout consommée comme condiment aromatique. En tant que plante médicinale, c'est surtout la feuille de menthe qui est utilisée en infusion ou en décoction par voie orale (1 à 3 grammes de feuilles séchées dans 250 ml d'eau). 

Précautions d'utilisation de la menthe

Ne pas employer par voie orale chez l'enfant de moins de 5 ans, chez la femme enceinte et/ou allaitante.

 

menthe, lanmant, ti diten, plante médicinale antillaise, plante médicinale martinique, plante médicinale guadeloupe, jardin créole

 

9. L'Atoumo, Alpinia zerumbet

Ma maman utilisait les fleurs ainsi que les feuilles d'atoumo dès qu'elle avait des éructations (expulsion du gaz du tube digestif par la bouche). Quand on décortique la signification du mot "atoumo = a tous maux" donc efficace contre tous les maux. C'est le rimèd razié par excellence aux antilles !

 

 

Utilisations de l'atoumo

L'atoumo est une plante de la famille des zingibéracées, elle est souvent utilisée aux Antilles contre la toux, la grippe, les flatulences, les troubles digestifs.

Mode d'utilisations de l'atoumo 

Surtout en décoction ou infusion. Quelques fleurs fraiches et une demi feuille dans 500 ml d'eau. 

atoumo, Alpinia zerumbet, plante médicinale antillaise, plante médicinale martinique, plante médicinale guadeloupe, jardin créole

 

10. Le gwoten (gros thym) PlectrantHus amboinicus P358

Ma maman utilisait cette plante plutôt comme herbe aromatique. Cette plante a un goût très prononcé dans les assaisonnements. Elle se cultive facilement aux Antilles.

Origine du gros thym

Le gros thym est une herbacée aromatique de la famille des lamiacées originaire d'Asie tropicale et d'Afrique et est actuellement cultivée dans les zones tropicales du monde. 

Dans la pharmacopée végétale caribéenne : 

Le gros thym est employé notamment contre l'asthme dans la pharmacopée caribéenne. Bien sûr l'asthme étant une maladie très grave, l'utilisation du gros thym doit se faire en complément d'un traitement adapté à la gravité de la maladie. Les feuilles sont surtout utilisées comme condiment aromatique très répandu dans les cuisines du monde.

Mode d'utilisations du gros thym

Contre l'asthme, on fait infuser 5 à 7 feuilles de gros thym dans 1 litre d'eau et on laisse reposer 5 à 10 minutes. On filtre avant de boire.

Précautions d'utilisation du gros thym

Ne pas employer par voie orale chez l'enfant de moins de 3 ans chez la femme enceinte et allaitante.

gros thym, gwo ten, herbes aromatiques, plante médicinale antillaise, plante médicinale martinique, plante médicinale guadeloupe, jardin créole

 

Les plantes médicinales des Antilles ont fait l'objet de nombreuses études et même si des effets bénéfiques ont été avérées, il est à préciser que l'usage des plantes à doses excessives ou non recommandées est déconseillé. Une plante médicinale mal dosée peut être toxique pour l'organisme. Parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien avant tout auto-médication.

Références scientifiques : Pharmacopée Végétale Caribéenne TRAMIL seconde édition actualisée (2007)